Un peu d’histoire

Poule

D’après Yves Blanc, le nom de Poule signifie « la source », en l’occurrence celle de l’Azergues.
Ce toponyme* dont l’étymologie semble due au site de la commune, laquelle est placée aux sources (l’Aze et l’Ergues, à l’origine, ces deux cours d’eau s’appelaient Azergues) même de l’Azergues, principale rivière de l’intérieur du département du Rhône et qui barre celui-ci en diagonale.

Si l’on s’intéresse à l’origine celtique

Poule voulant dire étang ou plan d’eau et en partant de « la source », on peut énoncer trois faits, à savoir.
• Le nom du village s’écrit « Pola » dans le plus ancien texte en latin concernant la communauté, une charte de Cluny du XI siècle.
• « Polla » avec ajustement, signifie source comme substantif** dans une langue sœur, l’italien.
• « Pola » enfin, lieu-dit relativement répandu, tel que ou sous des formes voisines tant chez nous (Pouilly) que dans d’autres régions européennes qui ont conservé quelques substrats gaulois dans leur toponymie*. Pola étant alors de la même famille de sens, par exemple que Pol ou Poul en breton, lequel revêt aussi l’idée de plan d’eau, de baie (Paimpol, Le Pouligen, Le Pouldu, etc.).

De la même famille encore que le mot anglais Pool (la mare) qui apparaît dans le nom de certaines cités d’outre-Manche que sont Liverpool, Blackpool,… ou encore Poole, villes toutes établies comme les localités bretonnes visées ci-dessus, sur ou à proximité de côtes maritimes autrefois marécageuses ou comportant des lagunes, ou encore sur des rivages découpés d’estuaires ou de baies.

Toujours une question d’étendues d’eau que celles-ci soit intérieures ou extérieures.
Donc, nous oublierons tout rapprochement avec le sympathique gallinacé de basse cour (Poule) qui nous est si familier.

* La toponymie est la science qui étudie les noms de lieux (toponymes*).
** Un substantif est une unité lexicale (généralement un mot) qui désigne une chose ou une notion par lui-même. Autrement dit, c’est un mot qui tient une fonction de nom dans une phrase.
Sources : Les archives des Seigneurs de Chandieu provenant du château de Fougères – Poule-Les Écharmeaux

Un peu plus tard

« POULLE » fait tout d’abord partie de la seigneurie des princes de Tourvéon, puis au Xème siècle, des seigneurs de Beaujeu, et enfin en 1400, des princes de Bourbon, puis d’Orléans.
Cette souveraineté s’exerçait par l’intermédiaire des seigneuries locales : successivement celles de Fougères, de Gleteins (vers 1300), de Propières, de Chandieu (en 1454), de Loriol (en 1664) et de la Poype jusqu’à la révolution.
Le balson de la commune comporte une partie des armoiries des Chandieu : chef de gueule rouge chargé d’un lion d’or hissant lampassé d’azur à la langue bleue.

Plus récemment

Tout d’abord le village s’est appelé « Poulle » puis en 1801 « Poule ».
Par décret du 20 juin 1954, le village est débaptisé pour s’appeler du nom actuel « Poule-Les Écharmeaux ».

Sceau

Histoire locale

Les hôtels poulons
Par Geneviève Armanet
Quelques ouvrages de référence
Hôtel de la Scierie
Hôtel de la Scierie
Poulle et le pays d’Aujoux
Poulle et le pays de l'Aujoux
Hôtel Jugnet
Hôtel Jugnet
Autour des Écharmeaux
Autour des Écharmeaux
Hôtel Bancillon
Hôtel Bancillon
Jean MOLETTE (1819-1889)
Jean Molette
Hôtel de la Gare
Hôtel de la Gare
Poule autrefois Par Albert et Jacques RAMPON
Au fil du temps Mémoire

Faire sortir des camps à tout prix…

L’institution catholique Béthanie…