Archives par étiquette : Col des Echarmeaux

Internet très haut débit

Logo 69Logo EPARI

Les Autoroutes Rhodaniennes de l’Information
Le réseau de l’EPARI

Un peu d’histoire

Quelques dates

• 26 mars 1990 : 1ère délibération du Conseil général – Résorption des zones d’ombre au moyen d’un réseau câblé de télévision ouvert sur les futurs services de communication. Création de l’Établissement Public Pour les Autoroutes Rhodaniennes de l’Information (EPARI) qui est un syndicat mixte ouvert.
• 26 juillet 1996 : Loi de libéralisation des télécommunications (fin du monopole de France Télécom).
• Octobre 1996 : Début des travaux du réseau câblé.
• Mai 2004 : Fin des travaux du réseau câblé du département et solde de la subvention de l’EPARI.

Sur un plan juridique

• Signature d’un contrat de concession, en application de la loi de 1986 sur les réseaux câblés de télévision.
• La loi de 1986 donne la compétence en matière de réseaux câblés de télévision exclusivement aux communes.
• Création du Syndicat Rhodanien de Développement du Câble (SRDC) : syndicat mixte fermé composé de communes et groupements de communes (279 communes sont représentées).

Services proposés

• T.V. (dès 1997).
• Internet (à partir de juin 2000).
• Téléphone (à partir du juin 2000).
• Capacité réservée aux services publics des collectivités membres de l’EPARI (communes et leurs groupements, Département, Syder).

Le réseau

• 250 000 foyers raccordables par le réseau câblé.
• 1 100 bâtiments publics bénéficient de la gratuité du réseau (collèges, MDR, écoles, mairies, bibliothèques, etc.) pour leur réseau informatique, téléphonie, vidéo surveillance, panneaux d’informations municipales, etc.

Boutique Numéricable de proximité

• 175 rue Paul Bert 69400 Villefranche sur Saône
• Tel: 08 11 46 20 46

En 2009-2010

• Plan de relance haut débit. Améliorer la couverture haut débit, en générant de l’activité économique par l’établissement d’infrastructures, en exécutant l’intégralité du programme de travaux dans l’année 2009.
• Infrastructures. Étendre le réseau câblé et/ou Étendre le réseau ADSL.
• Solutions supplémentaires. WIFI ou Satellite.
• Passage à un réseau THD sur l’ensemble de la concession.
– Augmentation des débits pour le grand public : jusqu’à 100 Mbits/s en voie descendante et jusqu’à 5 Mbits/s en voie montante.
– Augmentation des débits pour les bâtiments publics raccordés : jusqu’à 100 Mbits/s en voie descendante et jusqu’à 5 Mbits/s en voie montante.
– Services de télévision numérique THD avec diffusion en numérique de plusieurs centaines de chaînes de TV.
– Services interactifs innovants : video à la demande…

Un peu de technique

Le très haut débit

100 mega

Le réseau national « Epine dorsale » ou Backbone

Backbone

Le réseau départemental (La plaque optique la plus significative de France)

Réseau SRDC
• Boucle optique fédératrice de 280 km
• Sept têtes de réseau
• Une composante optique présente au plus près des usagers
La boucle optique qui couvre le département est reliée au « Backbone » et c’est ensuite à partir de sa tête de réseau la plus proche, que ce dernier se poursuit jusqu’à l’usager, en fibre optique ou en câble coaxial.
A Poule-Les Écharmeaux, une partie importante de la commune est déjà câblée.

Le système ADSL classique

ADSL NRA
Ici, c’est à partir de l’autocom téléphonique que tout démarre. En effet ce sont les deux fils de cuivre du téléphone classique dit « filaire » qui sont utilisés pour transmettre l’information. Cette technique permet d’atteindre, dans le meilleur des cas, un débit d’environ 30 Mbit/s.
Ce mode de fonctionnement n’est pas très performant car chaque fois de l’on parcoure 5 km, l’affaiblissement du signal est tel, qu’il décroit jusqu’à ne permettre que 512 Mbit/s de débit. Ensuite c’est la zone blanche…
Il faut donc installer tous les 5 km un sous répartiteur (NRA ZO) qui lui même couvre un autre cercle de 5 km de rayon, et ainsi de suite…

Affaiblissement des signaux xDSL

Principe physique
Un courant électrique passant au travers d’un conducteur dissipe une partie de son énergie sous forme de chaleur (pertes par effet Joule). Il en résulte une diminution de la puissance de ce signal.
Les pertes augmentent avec la résistance du câble. La résistance est elle-même fonction de la longueur du câble, de son diamètre et de sa résistivité.
Application au DSL – Impact sur le débit
Les technologies xDSL font passer des signaux électriques à haute fréquence dans les câbles téléphoniques, constitués de fils de cuivre. Compte-tenu de ces hautes fréquences, un effet de peau apparaît ; il a pour conséquence d’augmenter fortement la résistance du câble, et donc d’atténuer d’autant plus le signal utile en raison du phénomène décrit précédemment.
Or plus un signal électrique est faible, plus le débit (nombre de bits par seconde) qu’il peut véhiculer est réduit, car il devient difficile de dissocier les 0, les 1 et le bruit parasite.

A Poule-Les Écharmeaux, un sous répartiteur est installé (69160ECM/ECM69) d’une capacité de 1 500 lignes.
Plaque ADSL : RHAL-1 (RH1)
NRA-HD : non
DSLAM : ECI
Compatible : ADSL, ReADSL, ADSL MAX, ADSL 2+ (pas de TV IP avec Orange, non dégroupé Free)

Le système Internet par satellite

ADSL Satellite
Le seul moyen de combler immédiatement la fracture du haut-débit s’appelle aujourd’hui le satellite.
Vous connaissiez déjà la télévision par satellite, la navigation par satellite ? L’Internet par satellite fonctionne selon le même principe. Vous recevez avec une petite parabole des données dont la vitesse de transfert peut aller jusqu’à 16 Mbit/s.
L’accès est complètement individuel, il suffit de placer une parabole traditionnelle sur son toit et de la relier à un modem fourni par des fournisseurs d’accès satellite.
Le point faible de cette technologie ? L’obligation dans certains cas, de posséder une connexion classique avec un modem pour utiliser la bande remontante. Un satellite est en effet très efficace en données descendantes, cela se complique avec les données remontantes.

Où en sommes-nous ?

S’agissant de notre commune, 8 zones d’ombre ont été identifiées et traitées.
Voir le tableau des zones d’ombre sur Poule-Les Écharmeaux >>> Ici

Le traitement des zones d’ombre de Poule

Logo Numericable
Durant l’été 2009 les techniciens du sous-traitant « réseau » de Numericable ont étudié la faisabilité du câblage des zones concernées.

Sur un plan technique, il est décidé de passer en voie aérienne via des poteaux spécialement dédiés à cet usage, les normes en vigueur pour utiliser des poteaux existants (EDF, téléphone, etc.) étant complexes à mettre en oeuvre (calcul de charge, de traction, etc.). Par ailleurs, cette voie aérienne dédiée suivra la ou les voies déjà existantes. Dans le cas où il n’y a pas de voie aérienne existante, les câbles sont enfouis.

La commune de Poule-Les Écharmeaux est déservie par le NRA (France-Télécom) et la tête de réseau (Numericable) de Beaujeu.
Deux nouvelles armoires de distribution alimentées en énergie électrique sont installées :
– A partir de la ligne en fibre optique Chènelette/Poule, une armoire sur Lafont.
– A partir de la ligne en fibre optique Poule/Ranchal, une seconde armoire sur Poule.

Planning des travaux

L’ensemble des plans nécessaires à la réalisation des travaux est prêt. Les autorisations écrites des propriétaires pour l’implantation des poteaux sur les parcelles privées est recueillie.
Les travaux sont lancés en octobre pour une livraison prévue fin 2009. Ainsi, plus de 200 poteaux et plusieurs kilomètres de câble ont été installés.
L’Internet très haut débit (100 Mbits/s en voie descendante et jusqu’à 5 Mbits/s en voie montante) est opérationnel depuis le printemps 2010.

Les chemins contemporains vers Saint Jacques de Compostelle

Le GR7 qui traverse Poule-Les Écharmeaux est emprunté partiellement par des marcheurs qui partent de Cluny en Saône et Loire et se rendent au Puy en Velay en Haute-Loire.
De la capitale religieuse européenne qu’était Cluny vers l’an 1000 jusqu’au sanctuaire marial du Puy en Velay, plusieurs itinéraires susceptibles d’avoir été parcourus par les pèlerins médiévaux ont été identifiées comme quasi certains. C’est par la cité du Puy-en-Velay qu’un manuscrit composé vers 1130 recommande le passage aux pèlerins désireux de se rendre à Saint-Jacques de Compostelle. Il situe ainsi une « tête » de la Via Podiensis, l’itinéraire du Puy-en-Velay jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle. Parmi les itinéraires jacquaires, c’est le plus anciennement aménagé en sentier de randonnée (GR65), dans les années 1970. Il est long de 750 km jusqu’aux Pyrénées et de 1530 km jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle. Il est très estimé par son patrimoine, ses paysages, ses accueils.
Le premier pèlerin d’outre-Pyrénées connu fut Godescalc, évêque du Puy-en-Velay qui fit le voyage vers 951.

Compostelle

Le pèlerinage est né de la découverte miraculeuse faite en Galice vers l’an 800, d’un tombeau. Ce tombeau a été retrouvé par l’ermite Pelayo (ou Pelagius) qui déclara avoir eu une révélation dans son sommeil. Il aurait été guidé par une étoile dans le ciel, d’où une des étymologies avancées pour Compostelle : Campus Stellae ou champ de l’étoile.
Sans autre preuve que la révélation mystérieuse, l’Église locale déclara qu’il s’agissait du tombeau de l’apôtre Jacques, frère de Jean l’évangéliste et premier apôtre martyr de la chrétienté. Les premiers écrits mentionnant la prédication de Jacques en Espagne remontent au VIIe siècle. Ils ont été repris au XIIe siècle et incorporés au Codex Calixtinus. L’apôtre Jacques aurait quitté le Proche-Orient au Ier siècle avec pour mission de prêcher la parole du Christ en occident jusque dans la péninsule Ibérique.
Rentré en Palestine, il fut décapité sur ordre du roi Hérode Agrippa. Recueillie par ses compagnons, sa dépouille fut portée dans une embarcation.
Guidée par un ange, l’esquif franchit le détroit de Gibraltar avant de s’échouer sur les côtes de Galice.
Théodomir, évêque d’Ira-Flavia (aujourd’hui Padrón), reconnut ce tombeau comme étant celui de Saint Jacques en 835 et le roi Alphonse II des Asturies y fit édifier une église.
Il faudra toutefois attendre l’année 1884 pour que le pape Léon XIII confirme de son autorité, dans la lettre Apostolique Deus Omnipotens, l’authenticité des reliques de Saint Jacques faite par l’archevêque de Compostelle.

Plus d’informations >>> Logo ACIR

Au XIIe siècle, Compostelle s’approprie la coquille
Logo Compostelle                    Coquille de Compostelle

Dans le Veneranda dies, sermon du Codex Calixtinus, on peut lire ceci :
« Les pèlerins qui reviennent de Compostelle rapportent des coquilles, qui signifient les bonnes oeuvres…
Il y a dans la mer de Saint-Jacques des poissons communément appelés vieiras qui ont sur deux côtés des protections en forme de coquilles, entre lesquelles se cache un poisson analogue à l’huître. Les valves de la coquille sont formées comme les doigts d’une main (les Provençaux les nomment nidulas, et les Français crousilles).
Les pèlerins les fixent au retour du tombeau de saint Jacques à leurs capes en l’honneur de l’apôtre comme en son souvenir et les rapportent avec grande joie chez eux en signe de leur long périple.
Les deux valves du coquillage représentent les deux préceptes de l’amour du prochain auxquels celui qui les porte doit conforter sa vie, à savoir aimer Dieu plus que tout et son prochain comme soi-même… les valves qui sont disposées à la façon des doigts désignent les bonnes œuvres dans lesquelles celui qui les porte doit persévérer. Et les bonnes œuvres sont joliment désignées par les doigts, parce que c’est par eux que nous opérons lorsque nous faisons quoi que ce soit.
Ainsi, de même que le pèlerin porte la coquille tant qu’il est sur le chemin de l’apôtre, de même il doit se soumettre aux commandements du Seigneur. »
Traduction Bernard Gicquel, professeur honoraire, Université du Maine

L’itinéraire d’approche du Puy en Velay depuis Cluny

De Cluny à Poule-Les Écharmeaux (col) :
Cette première partie de 55km représente environ une quinzaine d’heures de marche (altitude mini 265m, maxi 712m) et passe par Mazille, Sainte Cécile, Tramayes, Cenves, Saint-Jacques des Arrêts, Chagny, Ouroux, Col de Crie, Mont Saint-Rigaud, Col de Patoux, Propières, Azole.
De Poule-Les Écharmeaux (col) au Puy en Velay :
Cette seconde partie de 260km représente environ 65 heures de marche (altitude mini 262m, maxi 1162m) et passe par Col des Aillets, Col des Ecorbans, Col de la Bûche, Le Cergne, Charlieu, Saint-Nizier sous Charlieu, Pouilly sous Charlieu, Briennon, La Bénisson-Dieu, Noailly, Saint-Romain la Motte, Saint-Haon le Châtel, Renaison, Saint-André d’Apchon, Saint-Alban les Eaux, Lentigny, Saint-Jean Saint-Maurice, Bully, Dancé, Amions, Pommiers en Forez, Bussy Albieux, Arthun, Sainte-Agathe la Bouteresse, Montverdun, Chalain d’Uzore, Champdieu, Curtieux, Montbrison, Saint-Thomas la Garde, Saint-Georges Haute Ville, Margerie Chantagret, Saint-Jean Soleymieux, Montarcher, Estivareilles, Apinac, Leignecq, Cubelle, Valprivas, Châles, Sarlanges, Retournac, Chamalières sur Loire, La Roche en Régnier, Vorey sur Arzon, Lavoûte sur Loire.

Quelques liens utiles

Hébergement
Restauration
Commerces
Notre histoire / patrimoine

Vous trouverez également au village : médecins, infirmières et pharmacie.
(Menu du site : Vie pratique)

Bani&egrave:re ARAASJ

Auberge des Tilleuls

Auberge des Tilleuls

« De toutes les passions, la seule vraiment respectable me parait être la gourmandise » Guy de Maupassant

Entièrement rénovée avec goût, l’Auberge des Tilleuls bien connue des gourmands de tous poils qui passent le Col des Écharmeaux, réouvrent ses portes en ce printemps 2008.

Camille et Badou (Gérard et Bernadette GARDIN) y accueillent avec le sourire et dans la convivialité.
Nouvellement convertis à la restauration, ces derniers privilégient les produits frais issus de la région. Ils sont aidés par deux chefs dont un pâtissier.
Aujourd’hui restaurant et bar Lounge, l’établissement invite à la détente et aux plaisirs de bouche grâce à ses différents espaces.
Camille et Badou
A droite du bar, le seuil du salon incite déjà, dans une ambiance agréable, à prendre le temps d’un bon moment entre amis.
Seuil salon Lounge Salon Lounge
A gauche du bar, c’est la salle à manger qui s’ouvre, partagée en deux volumes par des tentures, elle sait s’adapter aux banquets comme à l’intimité. Éclairée par un puits de lumière, la cheminée invite à la dégustation de viande grillée.
Salle à manger Cheminée

Jambon grillé
Vous pouvez voir le site de l’auberge, en cliquant ici