Schéma directeur AEP (Alimentation en Eau Potable)

Logo Schéma Directeur Eau

Nous ouvrons notre robinet et une eau potable en coule abondamment.
Tout le monde n’a pas cette chance…

Voir la page sur l’Eau potable >>> Eau potable

Notre avenir dépend de nos actions

Les enjeux locaux
Notre ressource en eau peut être rapidement fragilisée, si au fil du temps, nous n’effectuons pas les travaux nécessaire à sa conservation, à son développement et à son exploitation.
Notre système d’adduction d’eau regroupe les techniques et ouvrages permettant d’amener l’eau depuis sa source à travers un réseau de conduites ou d’ouvrages architecturaux vers les lieux de consommation (ou d’habitation).
L’ensemble de ces ouvrages a fait l’objet d’une étude visant à obtenir une photo, un état des lieux en 2009.
Sur la base de ces travaux, nous définirons notre « Schéma Directeur Eau » qui décrira le planning des actions à engager pour les cinq ans à venir, en vue d’un objectif majeur « Maintenir nos ressources propres et la qualité de l’eau distribuée. » Ce schéma directeur permettra également une mise en cohérence des finances communales sur la période.

Les enjeux territoriaux
La sécurisation de la ressource en eau dans le Beaujolais est un enjeux majeur car les collectivités du Beaujolais sont peu interconnectées et non sécurisées.
Deux ressources principales :
– Nappe d’accompagnement de la Saône
– Pliocène (Époque de la dernière grande phase alpine et de la naissance de la Méditerranée actuelle)
Vulnérables : Pollutions diffuses, Saône, autoroutes, activités industrielles
Autre ressource :
– Sources (Agressivité de l’eau)

Contexte hydrologique local
Le sous-sol de la commune est constitué de roches volcaniques, principalement tuffites, et de roches intrusives granitiques de l’ère Primaire. Ces formations contiennent des filons minéralifères qui ont été ponctuellement exploités.
Le rocher altéré et très fracturé affleure ponctuellement ou dans les talus, et à la faveur d’ancien grattage. Il est le plus souvent masqué par ses produits d’altération : des arènes, des argilites ou des dépôts de pente.
L’épaisseur de cette couverture est très variable, de quelques centimètres à la dizaine de mètres. La région est fortement boisée de conifères, et que l’épaisseur de sol (humus souvent acide) peut atteindre plusieurs dizaines de centimètres.
La zone d’étude reçoit entre 900 et 1200 mm de précipitations sous forme de pluie et de neige. Les eaux précipitées s’infiltrent en partie dans les horizons de couverture, les colluvions et les arènes, et atteignent la frange altérée et fissurée du rocher. Au sein de ces formations de sub-surface, l’eau s’écoule selon la ligne de plus grande pente à la faveur des discontinuités lithologiques dont le pendage est favorable. La présence de failles et de niveaux altérés plus poreux favorise le stockage de l’eau, et le trop-plein est restitué sous forme de sources en général pérennes mais aux débits peu élevés.
Une autre partie des eaux météoriques ruisselle dans les versants et rejoint rapidement, sans s’infiltrer, l’exutoire des bassins versants. Compte tenu de la topographie vallonnée et du médiocre coefficient de perméabilité des sols, en période très pluvieuse le réseau hydrographique temporaire est très développé.
Compte-tenu des faibles surfaces de bassins versants géographiques de chaque source :
– Sources Trichard + Gonnet : environ 30 ha
– Source d’Ajoux: environ 16 ha
– Sources Aurey + Chopin : environ 40 ha
– Source de La Scierie : environ 35 ha
– Sources de Pey : environ 25 ha
– Sources Suchet : environ 22 ha
– Source Lafont : environ 23 ha
et des faibles valeurs de débits mesurés à l’étiage, il apparaît que la zone saturée qui alimente ces émergences ne doit pas être très épaisse et limitée aux zones basses (combes).
Main rouge Sans réserve conséquente, ces sources sont largement tributaires de la pluviométrie.

Alimentation en eau de la commune
La Mairie est le Maître d’ouvrage de la production et de la distribution de l’eau.
L’exploitant est la S.D.E.I. dont le siège local est implanté à THIZY.

Réseau AEP   Schéma captages - 2007   Schéma captages

L’alimentation en eau potable de la commune est actuellement entièrement assurée par les captages précités hormis celui de Chopin qui n’est plus connecté sur le réseau en raison des trop fortes concentrations en matières en suspension à l’émergence.
Elle est organisée en six réseaux de distribution gravitaires.
– Les Écharmeaux : sources d’Ajoux, Gonnet, Trichard
– Le Bourg : sources de La Scierie
– Chansaye : source Aurey
– Pey : sources de Pey, Varillon
– Lafont : source Lafont
– Suchet : sources Suchet
Le maillage du réseau de Suchet avec les réseaux du Bourg, des Écharmeaux et de Chansaye est réalisé.
Le rendement du réseau est voisin de 70 %.
Les productions annuelles sont synthétisées dans le tableau ci-dessous (Données S.D.E.I.) :

2003 2004 2005 2006
Les Écharmeaux 9 948 m³ 9 347 m³ 13 252 m³ 8 740 m³
Le Bourg 56 370 m³ 55 819 m³ 52 578 m³ 44 083 m³
Chansaye 9 895 m³ 7 848 m³ 7 657 m³ 8 133 m³
Pey 3 489 m³ 1 197 m³ 1 283 m³ 1 946 m³
Lafont 72 m³ 72 m³ 72 m³ 72 m³
Suchet 4 432 m³ 2 606 m³ 4 485 m³ 4 175 m³
Totaux 84 206 m³ 76 889 m³ 79 327 m³ 67 149 m³

Une petite partie des eaux, environ 1%, est exportée vers la commune de BELLEROCHE.
Main verte Les débits d’étiage sont d’environ 355 m³/jour
Main verte Les besoins de pointe actuels sont d’environ 218 m³/jour
Main verte Les besoins de pointe 2025 sont évalués à 322 m³/jour
On retiendra : Qu’en période d’étiage le débit des sources Suchet est juste suffisant, voire insuffisant, pour alimenter le réseau ; d’où le maillage entrepris par la commune.

Les actions à conduire
• Schéma directeurs de la commune
Connaissance du fonctionnement et de la gestion patrimoniale des ouvrages, programmation pluriannuelle des travaux.
En synthèse :
Main verte Mise à niveau nécessaire des captages Trichard, Gonnet, Ajoux, Aurey, Scierie, Pey et Suchet, en regard des prescriptions de l’étude hydrologique.
Main verte Raccordement du hameau de Lafont au réseau de distribution AEP depuis Les Brosses qui permettrait d’alimenter également Ratignier et fermeture du captage.
Main verte Fermeture du captage Chopin.
Main verte Délimitation, aménagements et travaux dans les périmètres de protection immédiats des captages.
Le schéma directeur AEP est consultable >>> Logo PDF

• Captage Lafont
Le raccordement au réseau communal de distribution d’eau potable des hameaux de Ratignier et Lafont est opérationnel. Le captage de Lafont est fermé.
Connexion du hameau de Lafont
• Captage Dumoulin Scierie
– Agrandissement de la zone de captage pour assurer une protection de proximité correcte.
– Création d’un chemin d’accès au captage à partir du chemin communal sis au Nord de celle-ci.
– Déboisement de la parcelle, puis remise en état des drains pour récupérer l’eau de ruissellement (augmentation importante de la capacité), remise en état des ouvrages et enfin clôture de l’emprise.
– Le réservoir situé en contrebas pourrait être mis hors service (captage relié directement au réservoir sis à Plaisance).
Plan captage